Voyage au bout de la nuit

Catégories : ,

Description

Un roman picaresque et d’initiation, signé Louis-Ferdinand Céline, Louis Destouches de son vrai nom, a été récompensé par le prix Renaudot en 1932.
 
À la suite d’un défilé militaire, Ferdinand Bardamu s’engage dans un régiment. Plongé dans la Grande Guerre, il fait l’expérience de l’horreur et rencontre Robinson, qu’il retrouvera tout au long de ses aventures. Blessé, rapatrié, il vit le conflit depuis l’arrière, partagé entre les conquêtes féminines et les crises de folie.
Réformé, il s’embarque pour l’Afrique, travaille dans une compagnie coloniale. Malade, il gagne les États-Unis, rencontre Molly, prostituée au grand cœur, à Detroit, tandis qu’il est ouvrier à la chaîne.
De retour en France, médecin, installé dans un dispensaire de banlieue, il est confronté au tout-venant sordide de la misère, en même temps qu’il rencontre ici et là des êtres sublimes de générosité, de délicatesse infinie, « une gaieté pour l’univers »…
 
Épopée antimilitariste, anticolonialiste et anticapitaliste, somme de toutes les expériences de l’auteur, « Voyage au bout de la nuit » est peuplé de pauvres hères brinquebalés dans un monde où l’horreur le dispute à l’absurde. Mais, au bout de cette nuit, le voyage ne manque ni de drôlerie, ni de personnages fringants, de beautés féminines « en route pour l’infini ».
Texte essentiel de la littérature du XXe siècle, il est émaillé d’aphorismes cinglants, dynamité par des expressions familières, argotiques, et un éclatement de la syntaxe qui a fait la réputation de Céline.
 

Formats disponibles : relié, broché ou poche
 
Biographie de l’auteur
Louis Ferdinand Destouches, dit « Louis-Ferdinand Céline », est né le 27 mai 1894 à Courbevoie, et décédé le 1er juillet 1961 à Meudon.
Connu sous son nom de plume souvent abrégé en « Céline », il a été un un écrivain et médecin français.
Il est considéré comme l’un des plus grands novateurs de la littérature française du 20ème siècle, introduisant un style personnel et très travaillé, qui emprunte à l’argot et tend à s’approcher de l’émotion varie et immédiate du langage parlé.
Sa plus grande réussite littéraire aura été « Voyage au bout de la nuit », publiée la première fois en 1932.
Il aura eu des côtés sombres en étant un agent actif de l’Allemagne nazie, et était proche de certains milieux collaborationnistes pendant l’Occupation de la France par l’Allemagne. Le rôle qu’il a joué durant cette période a longtemps été minoré et ignoré, avant que des recherches historiques ne fassent la lumière sur ce sujet.
 

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Voyage au bout de la nuit”

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*