Le Père Goriot, de Balzac

Catégorie :

Description

Le Père Goriot est la clef de voûte d’une œoeuvre géniale.

 
La première publication publique du roman parait dans la Revue de Paris en 1842 en librairie. Il fait partie des scènes de la vie privée de la comédie humaine.
Publication originale : Février 1835

Extrait

« J’ai trouvé une idée merveilleuse. je serai un homme de génie », s’exclame Balzac au moment où il écrit Le Père Goriot.
Il venait d’imaginer La Comédie humaine, ce cycle romanesque dans lequel les mêmes personnages réapparaissent d’un roman à l’autre. Il venait de créer un monde, le monde balzacien.
Les plus beaux romans, dit André Maurois, sont des romans d’apprentissage. Les illusions de la jeunesse s’y heurtent au monde féroce et pourtant plein de délices. L’amour devient coquetterie, la vertu s’achète, l’argent ruine tout. Seule la passion balzacienne, ici l’amour paternel, résiste, dévorante et implacable.

Biographie d’Honoré de Balzac

Honoré de Balzac est né à Tours le 20 mai 1799, et mort à Paris le 18 août 1850.
Écrivain français, romancier, dramaturge et critique littéraire. Il a laissé l’une des plus imposantes œuvres romanesques de la littérature française, avec plus de quatre-vingt-dix romans et des nouvelles parues entre 1829 et 1855, réunies sous le titre de La Comédie humaine.
 

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Le Père Goriot, de Balzac”

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*