La Curée

Catégorie : Étiquette :

Description

La France de Napoléon III vue par Emile Zola.
À cette heure, Paris offrait, pour un homme comme Aristide Saccard, le plus intéressant des spectacles. L’Empire venait d’être proclamé !
Le silence s’était fait à la tribune et dans les journaux. La société, sauvée encore une fois, se félicitait, se reposait, faisait la grasse matinée, maintenant qu’un gouvernement fort et respecté la protégeait et lui ôtait jusqu’au souci de penser et de régler ses affaires.
La grande préoccupation de la société était de savoir à quels amusements elle allait tuer le temps. Selon l’heureuse expression d’Eugène Rougon, Paris se mettait à table et rêvait gaudriole au dessert… L’Empire allait faire de Paris le mauvais lieu de l’Europe.

La curée

Elle désigne en vénerie la part de la dépouille animale que l’on réserve aux chiens après le trépas de la bête.
C’est ici, dans ce deuxième volume des Rougon-Macquart, la ruée servile vers les richesses du Second Empire dont chacun veut sa part, dans une succession d’images saisissantes.
Une clique d’aventuriers attablés à la France et distribuant les miettes, Paris souillée, éventrée et bientôt vautrée, complice de sa propre fête. L’orgie des appétits et des ambitions, la double fièvre de l’or et de la chair.

Biographie de l’auteur

Né le 2 avril 1840 à Paris, Émile Zola est un écrivain et journaliste français. Il mourut le 29 septembre 1902 et laissa derrière lui un patrimoine littéraire inestimable. Il fait partie de la culture et de la littérature de Français.
Considéré comme le chef de file du naturalisme, c’est l’un des romanciers français les plus populaires et commentés au monde. Ses romans sont parmi les plus lus de la littérature française.
 
Il est principalement connu pour Les Rougon-Macquart, fresque romanesque en vingt volumes dépeignant la société française sous le Second Empire (règne de Napoléon III), dont le premier volume La Fortune des Rougon fût publié en 1871.
 

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “La Curée”

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*